-11 ans Masculins

Publié le 5 Avril 2015

Vous y voilà , le jour tant attendu est arrivé : la demi-finale de coupe contre l'ASSOA,

VOTRE demi-finale.

Une belle affiche, un derby, un match à enjeu... que demander de plus.

Tous les acteurs arrivent, leurs supporters aussi et c'est dans les tribunes que va avoir lieu le premier match de la journée : les visiteurs venus en très grand nombre donnent de la voix dés l'échauffement et font monter l'ambiance. Pour notre part nous préférons pour l'instant garder nos voix.


 

-11 ans Masculins

Gageons simplement que l'enjeu ne tue pas le jeu.

Que le spectacle commence !

Les premières minutes étaient un peu à craindre. Vous semblez quelque peu tétanisés par l'évènement : passes râtées, réceptions très approximatives, marchers... rien de bien rassurant mais heureusement les verts affichent le même visage. C'est à la formation qui se désinhibera la première! Cette formation... c'est vous !!! Cool !

Après une première partie de tiers-temps équilibrée vous parvenez à appuyer sur l'accélérateur et à creuser un écart soudain qui refroidit en partie vos adversaires et leurs supporters : 7 - 3 au gong !

A cet instant on sent que vous avez votre destin entre vos mains, que la suite des festivités va surtout dépendre de votre capacité à maintenir le niveau qui est le vôtre en faisant abstraction du contexte, en restant sérieux et appliqués.

La partie reprend dans une ambiance toujours aussi survoltée. Les verts, et c'est bien logique, reviennent regonflés à bloc car ils savent qu'un 2ème tiers identique leur serait probablement fatal.
Là, le résumé est compliquée car j'avoue avoir été encore plus happé par la partie. Le scénario est tel que j'ai un peu perdu le fil. Je ne sais s'ils ont vraiment haussé leur niveau, si vous avez levé le pied (en attaque oui, il y a eu quelques échecs: sacrés poteaux ! ) ... mais une chose est sûre : il va vous falloir rester très vigilants (et même davantage) pour que les gouttes ne se mettent pas à couler sur nos fronts ! 
Vous gardez votre sérieux mais ils parviennent à réduire l'écart et l'emportent sur cet acte (+ 2 ou 3 pour vous). Vous êtes encore aux commandes mais tout peut aller très vite. Lucas ne semble pas paniquer et avoir confiance en sa troupe alors...

Tout le monde est prêt à tout donner pour ces 11 dernières minutes : l'effervescence est à son comble dans les gradins et les visages concentrés sur le terrain.
Faire la course devant est un avantage non négligeable qu'il va falloir gérer au mieux. Là encore l'entame est équilibrée. Vous maintenez une "distance de sécurité" ; Le temps joue donc en votre faveur. A environ 6 minutes du terme leur moteur principal sort (problème au doigt je crois ; si tel est le cas nous lui souhaitons bon rétablissement) ; Vous retrouvez la pédale d'accélérateur et parvenez à ne plus la quitter jusqu'au coup de sifflet final que l'on aura du mal à entendre tellement la foule est heureuse : 20-12 !!!!!

GENIAL, SUPER, D'ENFER... Vous avez réussi, vous aurez droit à votre finale. L'objectif était plus ou moins fixé, vous avez su l'atteindre et ça c'est une belle performance.
Une fois de plus c'est votre collectif qui est probablement à l'origine de cette réussite : son homogénéïté, son osmose, ses individualités qui jouent parfaitement pour l'équipe. Même dans la période compliquée vous n'avez pas donné l'impression de paniquer, de vouloir trouver la solution de façon individuelle (ce qui vous aurait perdu).
Chacun y est allé de sa performance, chacun a tout donné... et même plus ( ex : Djalil malade s'est comme d'habitude battu avec la fougue qu'on lui connaît, Mathys a fait plus que répondre présent dans les buts durant le deuxième tiers... Je pourrai en écrire pour tous). Vous avez tous été à la hauteur de l'évènement, les quelques minutes du début passées. Bien sûr tout n'était pas parfait (les tirs) mais compte tenu des circonstances vous vous en êtes très, très bien sortis.

Des petits mots en parallèle:
- Le premier pour remercier les parents, familles, amis, anonymes qui ont encouragé leur équipe sans dénigrer les adversaires ; Un très bon climat dans l'ensemble qui se doit d'être souligné.
- Autre remerciement : la mise en place de la buvette qui a fait de cet évènement un moment "extraordinaire" (juste dans le sens : qui sort de l'ordinaire), un match pas comme les autres.
- Et enfin bien évidemment pour féliciter Mattéo Berardi pour ses courageux coups de sifflet et son arbitrage qui ont permis à cette rencontre de se dérouler dans un bon état d'esprit général (sans que ce facteur ne rentre en ligne de compte) : Travail accompli malgré le "piège".
- Merci à Lucas (et Geff) de faire vivre ces instants à TOUS nos enfants.

FIERS D'ETRE NINOS !!!

Enfin je tiens à préciser que ces modestes chroniques ont pour but de narrer les exploits (ou accidents !!!) de nos équipes aux personnes absentes (ou à celles qui voudraient les "revivre"). Pour la présente c'est impossible : les enfants ont probablement vécu leur premier très grand moment au FB2M et les parents ont, sans trop m'avancer je pense, été fiers de la détermination et de l'attitude affichées par leur NINO et heureux du bonheur qui illuminait son visage.

Ca y est, je crois,et j'espère, que je n'ai oublié personne.
Ah si, Nathalie, qui par ses photos (et vidéos?) nous laissera une trace indélébile de cette journée.

-11 ans Masculins
Ils sont venus, Ils sont .....

Ils sont venus, Ils sont .....

Mathéo au Sifflet

Mathéo au Sifflet

-11 ans Masculins
-11 ans Masculins
-11 ans Masculins
-11 ans Masculins
-11 ans Masculins
-11 ans Masculins
-11 ans Masculins
-11 ans Masculins
-11 ans Masculins
-11 ans Masculins
-11 ans Masculins

Rédigé par Vincent M.

Repost 0
Commenter cet article